Vide Grenier 


Juin 2008



« Ce n'était pas le bon jour !
- Mais comment pouvait-on deviner qu'il y en aurait un à la Clairière, un autre à Droue et encore un autre à Raizeux ? »

Quoi qu'il en soit, cela n'a pas empêché nos 47 participants de se présenter à 7 heures du matin pour faire étalage de leurs fonds d'armoires et de malles. Dans ce grand déballage, certaines marchandises ne font que transiter d'un exposant à un autre. C'est aussi l'occasion de rencontrer les voisins, des connaissances plus lointaines et de s'échanger des nouvelles des enfants et des petits enfants.

Parfois, on vend une pile d'assiettes, la varlope du grand-père ou plus simplement la paire de chaussures jamais mise... Les premiers euros gagnés sont aussitôt dépensés à l'achat d'une crêpe, d'une bière ou d'un cornet de frites au "bon accueil" ouvert spécialement ce dimanche. Car midi est vite arrivé et les estomacs se creusent.

Bientôt 15 heures et la petite pluie habituelle fait fuir la moitié des exposants. Mal leur en prit : les affaires reprennent de plus belle après ce « pipi de chat » ! La journée se termine ; c'est le remplissage des poubelles qui commence, certains voulant se débarrasser coûte que coûte, des objets non vendus. On remballe, on fait la bise aux voisins d'un jour...

« À l'année prochaine ! »
De retour chez soi, on fait les comptes : 35, 50, 75 € ! C'est peu, mais ce fut une belle journée.

Texte : Lionel Saumon, Juin 2008



Les badauds de bon matin



On attend le client en bavardant



15 heures, le ciel se fait menaçant

Photos : Michel Goguet, Juin 2008


Cette manifestation a été organisée par le Foyer Rural grâce à la participation bénévole d'Annie Aloïsi, Gérard Aubry, Alain Le Du, Frédéric Roué et Gilles Péguay. Un grand merci à tous.