Yves Robert et Saint-Hilarion 



En ce mois de mai 2002, le 10 exactement, disparaissait Yves Robert, habitant de Saint-Hilarion et bienfaiteur de son Foyer-Rural.

Cinq ans après, notre site internet a voulu lui rendre hommage à sa manière, en montrant quelques images extraites de son fameux film "La guerre des boutons" qui a été tourné, en partie, aux abords immédiats de sa propriété : le Moulin Neuf et a emprunté quelques-uns des enfants du village, comme figurants parmi "les gosses" héros de l'histoire.

Les abords de la propriété
 
Le facteur victime du guet-apens des Velrans. La scène se déroule devant le pont ferroviaire enjambant le chemin allant du Moulin Neuf à la Malmaison.
 
Les trois héros punis par l'instituteur arrivent en renfort. Ils traversent la Guéville sur une poutre qui se situait à l'extrême pointe ouest de "la Bellanderie".
 
Le Père l'Aztec (Jacques Dufilho) revient de la foire avec son tracteur tout neuf. Il surgit par-dessus le dos d'âne formé par le pont reliant Droue à Saint-Hilarion d'un côté et à Épernon de l'autre.
« Les gosses » de Saint-Hilarion
 
Gérard Aubry et François Bazinsky en classe avec "Petit Gibus" alias Martin Lartigue. Inoubliable.
 
Les "Longeverne" assistent médusés au déboutonnage du prisonnier. Parmis eux, beaucoup de Saint-Hilarionais et quelques Gazeranais.
 
Bernard Tuffier, Gérard Aubry et François Bazinsky en classe avec l'instituteur : l'acteur Pierre Trabaud.
Le « vétéran » de la troupe
 
Bernard Lambert agé de 39 ans lors du tournage et employé au moulin à l'époque, fait office de bûcheron à l'approche de l'épilogue de cette aventure.

Un grand merci à Monsieur Gérard Aubry pour sa contribution.