Saint-Hilarion : la chasse 



Coupure de journal «Luxemburger Illustrierte» S.A.R. le Prince Félix à une partie de chasse organisée par le Comte de Fels


S.A.R. le Prince Félix de BOURBON-PARME (1893-1970) époux de la Grande Duchesse Charlotte de LUXEMBOURG (1886-1985). Elle donna au pays sa constitution démocratique actuelle.



«Voici maintenant Saint-Hilarion avec les belles ruines de sa chapelle treizième siècle, et, tout auprès, le château des Voisins, dont le parc, arrosé par la rivière de Guéville, offre des points de vue magnifiques. Et que de châteaux dans la région ! Fosseuil, le Rossay, Saint-Antoine, Sauvage, Launay, l'Étang-Guillemet, etc., etc., tous domaines vastes, luxueux, calmes dans leurs grands parcs, mais s'animant soudain et se remplissant de monde et d'équipages quand vient la saison des chasses.

La chasse, c'est la gloire de la contrée et sa grande préoccupation. La forêt, giboyeuse entre toutes, admirablement disposée pour les plaisirs cynégétiques, est, chaque année, témoin des exploits de nombreuses et aristocratiques compagnies. Le Président de la République, les d'Uzès, les Rothschild, les La Trémouille, des sociétés louant des chasses en commun, précédés de leur avant-garde de rabatteurs, se répandent, de novembre à février, dans les halliers et les fourrés de Rambouillet. Alors, les meutes aboyantes poursuivent les daims, les chevreuils et forcent les cerfs; les renards et les sangliers fuient épeurés par les résonances prolongées du cor, les explosions crépitent, successives et multipliées, effrayant le gibier à plume et à poil, et le soir, au carnet, on inscrit nous ne savons combien de lièvres, de faisans, de vanneaux, de pluviers et de canards sauvages; quant aux lapins - ce tir si amusant, dit Dumas fils - les chasseurs solitaires en font un véritable carnage.»

Texte :
Extrait de l'ouvrage d'Alexis Martin «ETAPES D'UN TOURISTE EN FRANCE» A.Hennuyer éditeur, 1892
Photo :
Bibliothèque nationale de Luxembourg : «Luxemburger Illustrierte» Fascicule 50 - page 386, 1925.